Grand public

Informations sur l'AMOQ

Informations médicales

La recherche en ophtalmologie

Venez questionner l'ophtalmologiste

L'ophtalmologie sur le web

Pour médecins seulement

Communiqué de presse

Accueil


Qu'est-ce que le glaucome ?
La pression intraoculaire

Le glaucome est une maladie de l’œil qui entraîne un dommage (atrophie) du nerf optique et une perte du champ visuel.

Le champ visuel, c’est tout ce que l’œil peut apercevoir sur les côtés (ou en bas et en haut) en fixant droit devant soi.

Champ visuel normal

 

Champ visuel diminué


Le glaucome est souvent associé à une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil, mais il peut également exister avec une pression normale.

A l’inverse, on peut avoir une pression intraoculaire élevée sans faire de glaucome.

Certains facteurs augmentent le risque de glaucome et justifient un dépistage plus fréquent :

  • une histoire de glaucome dans la famille;
  • le vieillissement;
  • le diabète et les maladies vasculaires;
  • la grande myopie.

La forme arrondie de l’œil est maintenue par une légère pression des liquides sécrétés à l’intérieur de l’œil : c’est ce qu’on appelle la pression intraoculaire.

Si la sortie de ces liquides est limitée, il s’en suivra une augmentation de la pression pouvant nuire au fonctionnement du nerf optique qui transporte les images de l’œil au cerveau.


Coupe de l'oeil

Il existe plusieurs formes de glaucome où la pression intraoculaire joue un rôle plus ou moins important. La seule prise de la pression intraoculaire n’est donc pas suffisante pour dire que la maladie existe ou non. Le diagnostic exige d’autres examens plus complexes dont l’interprétation nécessite la compétence d’un médecin ophtalmologiste.

Saviez-vous que...
  2 % de la population a une pression intraoculaire plus élevée que la normale ?

Moins de 1 personne sur 100 souffre de glaucome, la plupart du temps sans douleur ni autres symptômes ?

Le glaucome peut aussi exister chez l’enfant, bien que rarement ?
 

Saviez-vous que...
  La pression de l’œil est différente de la pression artérielle ?

La diète et le mode de vie influencent très peu la pression intraoculaire ?

Les drogues et les médicaments peuvent modifier la pression de l’œil ?
 

   


Le glaucome chronique
Le glaucome aigu
C’est la forme la plus fréquente (80%) et la plus sournoise, car elle ne donne que des symptômes tardifs.

La pression augmente lentement ou devient instable et la perte de champ visuel se fait sur les côtés, laissant souvent une bonne vision au centre. Le dommage au nerf optique est difficile à évaluer au début et son dépistage nécessite l’expertise du médecin ainsi qu’un examen minutieux du fond de l’œil et du champ visuel.

Le traitement du glaucome chronique vise à contrôler la pression intraoculaire et non à redonner le champ visuel perdu. Il consiste en gouttes, en pilules, en traitement au laser ou en intervention chirurgicale.

Il est important que les gouttes soient instillées fidèlement dans l’œil à intervalles réguliers.

Un traitement au laser a l’avantage de ne pas nécessiter d’hospitalisation, d’anesthésie et d’incision de l’œil; dans la majorité des cas, il faut toutefois continuer les gouttes. Il peut également être inefficace ou impossible à réaliser.

Si une chirurgie est nécessaire, elle sera faite par le médecin ophtalmologiste sous microscope opératoire.
Cette forme plus rare de glaucome est provoquée par une augmentation brusque de la pression intraoculaire.

Les symptômes sont précis : il y a une douleur autour de l’œil, rougeur de l’œil, vision embrouillée avec présence de halos colorés, maux de tête violents et parfois, nausées et vomissements.

Si l’examen de vos yeux montre qu’une crise de glaucome aigu risque de se produire (angles étroits), le médecin ophtalmologiste procédera à une petite opération (iridotomie) au moyen du LASER, et ce dans les deux yeux, de façon préventive. Cette procédure n’est pas douloureuse, se fait en clinique externe, et ne nécessite aucune injection d’anesthésique.

À la suite d’une crise, le glaucome aigu peut souvent être guéri par l’iridotomie au laser. Cette intervention sera faite une fois la crise contrôlée par les médicaments. Pour être pleinement efficace, le traitement doit être fait rapidement, d’où l’importance de consulter son médecin ophtalmologiste ou de se rendre à l’urgence de l’hôpital dès l’apparition des symptômes.


Saviez-vous que...
  Le traitement ne guérit pas le glaucome chronique ?

Il contrôle habituellement son évolution et prévient les dommages futurs ?

Il est important pour les patients atteints de glaucome d’être fidèles au traitement prescrit et aux visites régulières chez son médecin l’ophtalmologiste et ce, pour la vie durant ?
 

Saviez-vous que...
  Même si les pertes de champ visuel sont permanentes, il est rare qu’une personne devienne aveugle lorsque le glaucome est diagnostiqué et traité à temps ?
 




 


| Grand public | Informations sur l'AMOQ | Informations sur les maladies |
| La recherche en ophtalmologie | Venez questionner l'ophtalmologiste |
| L'ophtalmologie sur le web | Pour médecins seulement |


Webmaître: François Codère M.D.

2, Complexe Desjardins
C.P. 216, succursale Desjardins
Montréal (Québec)
H5B 1G8

Téléphone : (514) 350-5124
Télécopieur : (514) 350-5174